Le French Kiss

Le french kiss est le terme élégant désignant ce baiser sur la bouche plus familièrement nommé « roulage de pelle » (de « patin », de « gamelle » etc.) au cours duquel les langues s’agacent, se goûtent, se mêlent et se dégustent, explorant les dents et le palais du partenaire. Tous les sens participent de concert à l’émotion montante que favorisent, en outre, les mots doux ou les caresses concomitants. L’odeur de la peau et des cheveux ou le goût de la salive et surtout les signes visibles de l’émotion du partenaire amplifient l’émotion érotique partagée. L’accélération de la respiration et du rythme cardiaque qui en sont les signes visibles sont en effet difficiles à cacher lorsqu’on est au contact corps à corps.

Cette pratique est tristement souvent abandonnée voire même oubliée par nombre de personnes, seules, comme en couple. Qui pourtant n’a pas le souvenir de certains de ces baisers magiques dont le simple souvenir vous chavire encore ?

Il existe en effet dans la sphère buccale (et jusqu’au périnée : chakra racine) un continuum de substances (microbiote et capteurs d’informations chimiques, électrochimiques etc. qui favorisent l’activation, à l’occasion d’un simple baiser, d’interactions et de fabrications d’hormones et phéromones, déclenchant une vive émotion sensorielle érotique et toutes sortes de réactions physiologiques (lubrifaction féminine et érection masculine) chez chacun des partenaires.

Ces réactions physiologiques sont d’ailleurs plus considérables encore lors des pratiques du baiser bucco-anal et bucco-génital (cunnilingus ou fellation), accompagnées ou non de différentes pénétrations dont il n’est pas nécessaire de faire ici l’inventaire.

Pour illustrer ce que peut provoquer un simple baiser sur la bouche, y compris chez des personnes qui ne se connaissaient pas avant l’expérience et n’ont pas de véritable intention érotique, je recommande la vidéo ci-après : Un beau film sur le baiser, cliquez ici

Pour mieux comprendre les interactions électrochimiques et les mécanismes hormonaux à l’œuvre

dans une relation amoureuse, voir aussi l’article : « Le sexe, un besoin physiologique« .



Philippe Lamy


Suite : Pourquoi tant d’abstinence ?


Vous venez de lire cet article en entier ?

Ne partez pas sans avoir pris contact avec Philippe Lamy, thérapeute de la relation (à la ville au travail et dans le couple) et sexothérapeute

Cliquez-ici pour obtenir un RDV (entretien gratuit et sans engagement).

En savoir plus sur Philippe Lamy