Médecins, thérapeutes et praticiens psycho-corporels

Sexologie

Nombre de personnes possèdent un instrument de musique (violon, saxo…) dans une mallette de bois précieux ou un piano qui trône dans leur salon, sous quelques napperons et bibelots… mais ils ne savent pas en jouer ou ils ont oublié.

Les yeux mi-clos, il peut cependant leur arriver de se rêver capables de virtuosité et de goûter ainsi un certain plaisir onirique.

Mais pourquoi se refusent-ils, dans la vraie vie, le bonheur simple de consacrer quelques minutes chaque semaine à la recherche de ce plaisir innocent ? Manque de confiance en eux ? Manque de temps ? Peur d’être déçus par leur piètre performance ?

Il en va de même du renoncement d’un grand nombre de personnes, au plaisir sensuel, sexuels ou amoureux. Tel un vieil instrument de musique, le sexe, au fil des années, est parfois relégué au rang d’objet inutile… peut-être jusqu’à l’oubli.

Il existe aussi des contrindications strictement médicales à l’exercice d’une sexualité épanouie, voire seulement normale. Différentes affections physiologiques peuvent occasionner une souffrance dans l’acte sexuel ou le rendre matériellement impossible. Certaines sont guérissables et d’autres irréversibles. Mais toutes relèvent prioritairement d’un avis médical.


Suite :  Plus de douze-mille ans de patriarcat… et de violence